Gestion du glucose

Pour les personnes atteintes de diabète, le contrôle et la gestion glycémiques nécessitent une auto-surveillance régulière afin d'éviter les variations de la glycémie - des glycémie trop élevées (hyperglycémies) ou trop faibles (hypoglycémies) – qui peuvent entrainer des complications.

EN QUOI CONSISTE LE CONTRÔLE GLYCÉMIQUE ?

Ce contrôle est prescrit par votre médecin en fonction de votre type de diabète et du type de traitement que vous suivez.

  • Tous les 3 mois, vous devez consulter votre médecin pour faire mesurer votre hémoglobine glyquée (HbA1c) ou votre glycémie à jeun. L’analyse se fait au laboratoire.

  • Il se peut que vous deviez utiliser un lecteur de glycémie plusieurs fois par jour et à des heures précises, qui mesure de manière précise votre glycémie avec seulement une petite goutte de sang.

COMMENT UTILISER UN LECTEUR DE GLYCEMIE

Pour commencer, lavez-vous les mains et séchez-les. Munissez-vous de votre lecteur de glycémie, vos bandelettes, votre autopiqueur et vos lancettes. Commencez par insérer une nouvelle lancette dans l’autopiqueur. Insérez également une bandelette dans votre lecteur de glycémie. Massez votre doigt de sa base vers le haut. Ensuite pressez l’embout de l’autopiqueur sur le côté de votre doigt et piquez afin d’obtenir une goutte de sang. Eliminez la première goutte de sang. Touchez le sang avec la pointe de la bandelette. Le lecteur affichera votre glycémie. Consultez le manuel de l'utilisateur pour plus d'information.

NOTEZ VOS RÉSULTATS DANS UN CARNET

Tenir un carnet sur votre diabète vous permettra d'avoir une vue d'ensemble de votre glycémie. Ces informations sont précieuses pour votre équipe soignante et vous aideront à gérer votre taux de glucose sanguin et à atteindre votre cible glycémique . Vous pouvez enregistrer vos mesures de glycémie manuellement à l'aide d'un simple carnet. Si vous utilisez les lecteurs de glycémie MyStar Extra®, BGStar®, ou iBGStar®, vos résultats sont enregistrés automatiquement et peuvent être présentés sous forme de graphique facile à lire. Selon le lecteur que vous utilisez, vos mesures peuvent même être envoyées automatiquement à votre professionnel de la santé ou à vos proches.

  • Si votre glycémie tombe en-dessous de 72 mg/dL, vous pourrez ressentir les symptômes suivants : vision trouble, tremblements, picotements, sueurs, difficulté à vous concentrer, anxiété, faim, maux de tête, difficulté à parler, nausée, pouls rapide et étourdissements. Si cela se produit pendant la nuit, vous pourrez souffrir d'un sommeil agité, de cauchemars, de sueurs nocturnes, de troubles du sommeil et de maux de tête au réveil. Une glycémie faible est appelée hypoglycémie.

    Vous devez consommer des glucides à action rapide ou boire une boisson sucrée immédiatement. Faites le test une nouvelle fois au bout de 15 minutes et, si votre glycémie est toujours inférieure à 72 mg/dL, consommez de nouveau des glucides à action rapide ou buvez une boisson sucrée immédiatement.

    En cas d'hypoglycémie importante, suivez le processus d'urgence que votre professionnel de la santé vous aura expliqué.

    N'hésitez pas à contacter votre professionnel de la santé pour plus d'information.

    Un excès alimentaire, ou le fait de manquer une dose de médicament antidiabétique ou d'insuline, un changement d'humeur soudain, une grossesse ou une activité réduite peuvent entrainer une glycémie élevée, également appelé hyperglycémie.

    Quand votre glycémie est très élevée, votre corps produit des corps cétoniques. Combinés à une hyperglycémie, les cétones peuvent causer une acidocétose diabétique, qui est une urgence médicale.

    Les symptômes d’acidocétose diabétique sont les suivants : besoin fréquent d'uriner ou soif pendant plus d'un jour, fatigue inhabituelle, nausée et vomissements, rigidité ou douleur musculaire, confusion, respiration rapide, haleine 'fruitée' désagréable, maux de tête, douleur abdominale, difficulté à respirer en position allongée et même perte de conscience. Si vous pensez ressentir un ou plusieurs de ces symptômes, demandez à quelqu'un de vous conduire aux urgences les plus proches ou appelez immédiatement une ambulance.

    Le risque d’acidocétose diabétique est plus grand pour les personnes atteintes de diabète de type 1. Si vous êtes atteint de diabète de type 1, vous pouvez aisément mesurer les corps cétoniques chez vous en testant votre urine à l’aide de bandelettes urinaires.